Lucie Battaglia

Je cesse de prendre l'avion pour de bon, à moins que ce ne soit absolument obligatoire.
J'ai déjà renoncé à posséder une auto, et je me déplace à pied.
Je continue dans mes efforts zéro déchet.
J'entame une année sans magasinage superflu.
Je suis végane depuis six ans et ça continue!

__________

Facebook icon.png

Françoise Bleys

Continuer à augmenter dans ma consommation la part de produits locaux en priorité, écologiques et humainement responsables.
Promouvoir et favoriser ce type de consommation et ses avantages auprès de mon entourage avec une cible concrète, telle que faire adhérer entre 2 et 5 nouveaux foyers au Marché de solidarité régionale.
M’impliquer personnellement dans au moins 3 actions environnementales locales cette année.

__________

Facebook icon.png

Mélanie Brisson Léveillé

J'utilise le transport en commun pour me rendre et revenir de l'université.

Je tente de transformer ma consommation pour atteindre le plus possible le zéro déchet. Également, je me tourne vers des aliments et produits bio et en vrac. Mon objectif est d'avoir complètement transformé vers le zéro déchet d'ici la fin de l'année, de même que de consomer en grande majorité des produits locaux.

__________

Magali Brodeur

Continuer de diminuer de plus en plus mes déchets, continuer de prendre vélo, covoiturage, transports en commun ou de marcher, acheter davantage bio et local, choisir davantage mes nouveaux biens (incluant vêtements) durables et responsables. Bref, continuer sur ma lancée.

__________

Gina Cenciose

Nous allons faire un grand jardin bio et tenter de manger de notre jardin le plus possible cette année.
On continue a protéger les terres ici à Sutton, en nettoyant les rue et les cours d'eau.

__________

Website icon.png

Jessie Choquette

Je m’engage réduire ma consommation de viandes et produits animaux de 80%.
Je m’engage à réduire considérablement le gaspillage alimentaire chez moi, mais aussi autour de moi.
Je m'engage à utiliser encore plus le transport actif.

__________

Micheline Claing

Créer une communauté afin de réduire les biens en les partageant et en partageant des espaces et potagers.

__________

Suzy Couture

Me déplacer en véhicule électrique. Limiter ma consommation.
Recycler, récupérer. Achat local autant que possible.
Achat en vrac autant que possible (aliments et produits d'hygiène).
Réparer ou faire réparer mon matériel s'il y a lieu.
Cuisiner la majorité des repas de ma famille.

__________

Alexandra Cyr

Zéro déchet.
Deux mots simple, mais lorsqu'ils sont unis, ils constituent un énorme défi!
Pour le bien de notre planète!

__________

Mariève Gira

Je fais partie d'un groupe environnemental local à Orford, réduction des déchets, achat de crédit carbone, recherche de solution pour auto-partage, voiture électrique, etc.

__________

Roxanne Jargaille

Diminuer ma consommation de biens (vêtement, électronique etc.).
Faire des achats en vrac pour minimiser les contenants (à l'Écolo-Boutique et au Silo). Faire plus de recyclage de biens existants. Acheter des biens usagés au lieu de neufs.
Je veux laisser à mes petits-enfants une planète en santé.

__________

Punisa Jonlija

Améliorer la qualité alimentaire.

__________

Kim Langlois

Manger moins de viande. Utiliser davantage de moyens de transport sans pétrole. Faire un potager. Planter des fleurs qui aident les abeilles autour de ma maison. Prendre des douches plus courtes. Privilégier l'alimentation biologique.

Recycler. Composter.

__________

Heide-Lore Lieske

Allemande de naissance, j'ai été éduquée par mon père a être respectueuse envers la vie et de prendre soin de la terre.

Ça fait plus de 30 ans que j'utilise mes sacs à dos ou en tissu pour faire mes commissions. J'ai toujours recyclé et composté, et j'ai éduqué mes enfants dans ce sens...

Donc je vais continuer sur ce chemin.

__________

Louise Masson

Depuis plus de 40 ans, je participe quotidiennement à la réduction de mon empreinte écologique. Je ne possède pas d’auto,  j’utilise le transport collectif, le co-voiturage lorsque nécessaire, et je marche  été comme hiver. Je fais du compost depuis 30 ans.
Je minimise mes dépenses d’énergie résidentielle. La majorité de mes vêtements proviennent des friperies. Je fais le troc de services et d’articles lorsque possible.
J'utilise l’eau potable rigoureusement. J'utilise des produits non toxiques pour l'entretien.
Je cultive des fleurs et mes fines herbes avec des semences patrimoniales. J'achète localement au Marché des AmiEs de la Terre depuis sa fondation en 2006, et dans d’autres commerces au centre-ville.

__________

Cynthia Nolet

Nous appliquons les 3R-V. Au sujet de l'alimentation, nous avons fait bcp de changements : achat local, biologique, éco-responsable, manger plus d'aliments de saisons. On a réduit beaucoup notre consommation de biens matériels, on se tourne le plus souvent possible vers les achats de seconde main. On cultive notre petit jardin et on va avoir nos première poules cet été. On se tient au courant de ce qui se passe en Estrie et on encourage les commerçants locaux. On parle de notre satisfaction à nos proches et on leur partage nos connaissances acquises, nos actions

__________

Nicole Potvin

Diminuer mes achats, aller vers la décroissance.
Manger local le plus possible.

__________

Jean Raymond

Devenir plus autonome pour l’alimentation.

__________

Carole Tatlock

En faire davantage pour préserver notre planète. En 2019, j'ai l'intention, entre autres, de participer au Jardin collectif des Nations...

et de faire du bénévolat pour le Festival de l'Éco-Transition de l'Estrie!

__________

Karine Veilleux

Bannissement de sacs en plastique.
Élimination du suremballage de plastique en épicerie.

__________

Facebook icon.png

©

eco-domain_logo_white.png